Aller à la barre d’outils
Poésie/Théâtre

Poème

Bonjour à toutes et tous,

Ce soir, Brigitte Fontaine.

Trop de mémoire surtout

Le passé est en feu

l’avenir est en miettes

c’est le moment d’en profiter

se vautrer dans le velours

la valse des adieux

le calme parfait

les larmes qui arrosent

la terre desséchée

les amandiers qui défilent

à la vitesse de la lumière

Les musiques fragiles

et surprenantes

qui sous-entendent

une entente inconnue

se faufiler entre les secondes

comme des flammes éternelles

comme dans un rêve splendide

presque impossible

on ose à peine rêver ça

c’est trop mais pourquoi se gêner

assez de toutes ces fausses couches

assez de cette vie de fausse couche

parce qu’on ose pas rêver

la moindre des choses

parce que ce n’est jamais le moment

Il y a trop de lourdeur et d’anxiété

trop d’objets du délit et d’armes du crime

trop de devoirs et de mémoire

trop de mémoire surtout

Bien à vous.

Géraldine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles choisis
Police + ou -