Jardins/NatureVotre Savoir-Faire !

Samedi Citoyen & Innovant : Rencontre avec Régis Gaillard-Laperrière (Permaculture- Villages du lac de Paladru/Le Pin)

Rencontre avec Régis Gaillard-Laperrière (Production Végétale, permaculture, Villages du Lac de Paladru, Le Pin)

La permaculture, un véritable état d’esprit !

L’origine du terme : Perma-Culture, une agriculture pérenne pour l’autosuffisance et les exploitations de toutes tailles.

Un peu d’histoire : Bill Mollison est l’inventeur de la permaculture. C’est lui, avec David Holmgren, qui a développé l’ensemble des concepts de cette science. Elle prend en considération la biodiversité de chaque écosystème. Elle remet donc en cause les pratiques actuelles et se place aux antipodes de l’agriculture intensive et productiviste répandue aujourd’hui.

Cette culture impose de prendre du temps. Ses préceptes sont la diversité, l’autonomie, la durabilité et la résilience. Il est donc primordial de réapprendre à observer la nature. « à l’image du mode vie de nos ancêtres, riche, sain et en adéquation avec des apports d’énergies soutenables » Régis.

C’est donc une approche conceptuelle, éthique en respect avec les hommes, la nature et un partage équitable des ressources. Cette vision va bien au-delà des jardins, il s’agit d’une vision globale sur sa vie, sa consommation, le respect de la nature et de l’homme à travers une société consommatrice, rapide et avide de posséder ce qui ne lui appartient pas.

La transmission est essentielle auprès du public et de nos enfants….

Quelques conseils : il faut apprendre le lâcher-prise notamment sur la culture du beau jardin, sans mauvaises herbes mais plutôt s’interroger leurs fonctions naturelles.

Régis conseille d’ailleurs de laisser le plus de place possible à la nature sauvage : plus de labour ou de tonte afin de permettre la création d’humus au sol, un fertilisant puissant et naturel. Il en appelle également à l’utilisation des plantes locales et vivaces. Elles font appelle à moins d’entretien.

Nous pouvons constituer un maraichage sol vivant 2/3 de carbone (environnement marron (feuilles etc… ;), 1/3 d’azote (vert, la tonte prête au bout de quelques temps etc…).

Il est donc important de mettre en place une couverture de sol naturelle. Ses actions seront diverses, protection du soleil, la conservation de l’humidité, la constitution d’un terreau de semi(s).  Il s’agit d’une véritable nourriture en symbiose avec son environnement. N’hésitez pas à utiliser du broyat, de la paille, des feuilles mortes, les tontes de gazons surtout que les jardins partagés de Charavines jouxtent la forêt….

Regis les récupère également, vous avez ces déchets qui vous encombrent ? Apportez-les chez lui ! Sa ferme vous attend !

Dans cet habitat naturel que représente la forêt se développe le climax, un état idéal d’équilibre atteint par un ensemble cohérant entre « le sol et la végétation ». C’est pourquoi ces sols bruns, ces micro-organismes dans lesquels fourmillent les vers de terre, les champignons sont essentiels afin de nourrir la terre de manière naturelle. Le sol est vivant, il donc primordial de bien le nourrir….les jardins doivent introduire cette notion.

« Ces matières couvrantes ont des fonctions : il faut adapter la matière à la fonction » Régis

Par exemple, du compost davantage utilisé pour des semis, le foin, broyat plus pour la transplantation. La permaculture exige du temps, de l’analyse de son environnement et surtout de l’humilité et du respect de la nature.

Que fait-on en cas d’invasions de ravageurs ?

Comme tout écosystème possède son équilibre, il s’agit de lui trouver son auxiliaire….(exemple : au rat/chat etc…). En observant la situation géographique des jardins et l’implantation d’arbres au alentours, Régis suggère également la fabrication de nichoirs dans les arbres…N’oublions pas qu’environ  dix-huit mille insectes partagent notre environnement par saison…

L’observation de certaines plantes dans les jardins !

Celle-ci est fondamentale : en se promenant ou à l’intérieur même des jardins, nous trouvons une plante familière connue sous le nom de plantain (Plantago lanceolata) dont les bienfaits sont à transmettre : remède contre la toux depuis l’antiquité, contre les piqûres empêchant la prolifération de mircro-organismes.

Résultat de recherche d'images pour "plantain"

Et ce tas d’orties ? (Urtica dioica) : trop souvent considérée comme « mauvaise herbe », l’ortie est un excellent légume, cette plante aux vertus ancestrales n’est donc pas à arracher mais à protéger pour tout ce qu’elle vous procure.

Des petits outils pratiques utilisés par Régis :

Plantenet : projet de sciences participatives accessible sous forme d’application qui vous aide à identifier des plantes à partir de vos photos.

Tela botanica : est un réseau collaboratif de botanistes francophones dont 80 % résident en France.

En savoir plus sur Régis :

Régis vous propose dans sa ferme (Le Pin)

Cultures : Fruits d’arbres et d’arbustes, Céréales, légumineuses et oléagineux, Epices, plantes aromatiques et médicinales, Fruits à pépins et à noyau, Légumes et melons, racines et tubercules, Raisin, Surface de Biodiversité

Animaux : Poules domestiques, en vif

Certifié Ecocert

Contact : regis@ferme.bio (06 82 21 45 30)

En partenariat avec les échos du lac 

Bibliographie de Pauline :

– Permaculture et agroécologie, Créer sa micro-ferme, Linda Bedouet

une bible qu’on a trouvé d’ailleurs sur le réseau des bibliothèques voironnaises !

 Le petit livre du paillage et de la permaculture, Catherine Delvaux, Larousse

un petit livre tout simple, très accessible qui explique l’intérêt de couvrir les sols et surtout comment faire

– Guide du nouveau jardinage, Dominique Soltner

format magazine, un peu technique avec des photos assez vieillottes mais vraiment pratique. Tout est dedans ! Régis ne jure que par lui.

– Purin d’orties et compagnie : les plantes au secours des plantes, Bernard Berttrand, JP Collaert et Eric Petiot, ed Terran

comme son nom l’indique, des recettes pour lutter contre les maladies du jardin en utilisant les plantes qu’on a autour de chez soi

– Nichoirs et compagnie, Bernard Bertrand et Thierry Laversin, ed Terran

je ne sais pas si il a été réédité, mais sinon on trouve bcp d’ouvrages sympas sur le sujet

– Petit élevage familial bio, Anne Denis, ed Terre Vivante

Chèvres, mouton, basse-cour, âne, cheval, vache, cochon

pour avoir des infos, se faire envie et se lancer..

– Planter votre haie naturelle, Rémy Bacher et Yves Perrin, ed Terre Vivante

l’importance des haies contre le vent, pour l’accueil des auxiliaires, des oiseaux, les fruits, etc…

– toujours chez Terre Vivante (le top !) le magazine Les 4 saisons du jardin bio ainsi que les hors séries thématiques

et sinon d’autres sujets à exploiter : les plantes mellifères, les ruches, la vannerie, le zéro déchet…

UN GRAND MERCI A LA FAMILLE GAILLARD POUR CET ECHANGE ET LEUR HUMILITÉ ! 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles choisis
Police + ou -
Aller à la barre d’outils