Jardins/NatureVotre Savoir-Faire !

Comment ça marche un Lombricomposteur ? Stéphane De Looze (CAPV, site écologique de La Buisse)

Grace au lombric, Sans bruit, sans odeur, le lombricomposteur est un super composteur !

Le lombricompostage (ou vermicompostage) permet notamment de transformer les déchets de cuisine dans un lombricomposteur avec des lombrics en un engrais écologique, le lombricompost et de produire également un engrais liquide organique. Il permet le compostage en intérieur. Il est parfaitement adapté aux besoins des citadins : il ne dégage pas d’odeur, assure une décomposition rapide.

Le lombricompostage consiste à placer dans un récipient « le lombricomposteur » des vers de terre (lombrics) qui se nourrissent des déchets que nous leur apportons. Les déjections du lombric (vers de terre) s’accumulent et constituent le lombricompost de la consistance d’un terreau et sans odeur. Afin d’assurer une décomposition rapide des déchets, nous reconstituons un milieu qui soit favorable au développement des gentils lombrics et à leur appétit.

PRINCIPE DU LOMBRICOMPOSTAGE :

C’est le recyclage par le lombric de nos déchets organiques quotidiens.

Préalablement triés (extraction des plastiques, du verre, du métal…), les déchets sont ensuite traités et décomposés par des vers. Attention à ne pas utiliser d’agrumes.

Le lombricompost récupéré est ensuite utilisé comme engrais écologique.

Dans la nature, les vers de terre (lombric) effectuent le plus gros du travail de décomposition de la matière organique.

Le fonctionnement du Lombricomposteur est sans conteste le plus simple d’utilisation. Plusieurs plateaux sont placés les uns sur les autres et permettent une rotation des bacs aisément laissant ainsi le lombricompost en cours de maturation en bas et la dépose des déchets en haut. Le module du bas portant un cône étant toujours celui de récupération de l’engrais liquide, appelé aussi « thé de vers », qui se prélève facilement à l’aide d’un robinet.

Les lombrics :

Il existe dans la nature beaucoup d’espèces de vers de terre. Seules quelques-unes peuvent être mises dans un lombricomposteur. Les gros vers de terre que nous trouvons au jardin (en bêchant) ne sont pas utilisables pour le lombricompostage. Ce sont des laboureurs du sol qui vivent généralement à plus de 20cm de profondeur.

Les lombrics de compost sont des vers de surface qui se trouvent à maximum 10cm. De ce fait soumis à une forte prédation, ces vers se reproduisent très vite et se nourrissent de matière organique et/ou décomposée. Un seul ver (dont l’espérance de vie est de moins de 2 ans) peut avoir une descendance de plus de 800 individus.

La décomposition de la matière organique sera donc principalement confiée à 3 espèces de vers de terre.

-1. Eisenia Andreï : c’est le « ver de fumier ». Rouge tigré de gris ou de jaune, ils préfèrent les matières en décomposition.

-2. Eisenia Foetida : c’est le « ver de Californie ». Il n’a rien d’Américain, de couleur très rouge, ils préfèrent les matières fraiches.

-3. Eisenia hortensis (Dandrobaena venata) : plus gros et bien connu des pécheurs ils sont plus efficaces sur les matières dures.

L’idéal pour un lombricompostage optimum est de réunir ces trois espèces de lombrics.

Utilisation du Lombricompost :

Il peut être utilisé pour favoriser la croissance de vos plantes, pur ou dilué selon vos besoins. Cependant, nous vous conseillons de l’utiliser dans une proportion de 20% en volume avec le terreau ou la terre dans lesquels se développent vos plantes.
Utilisation du lombricompost pur (en surface) : disposez une couche d’une épaisseur d’environ 2 cm à la surface de la terre. Arrosez normalement, les nutriments seront ainsi entraînés dans la terre vers les racines à chaque arrosage.
Utilisation du lombricompost dilué : le lombricompost est une base idéale pour un mélange avec un autre substrat.Les proportions suivantes donnent de bons résultats mais vous pouvez les adapter en fonction des besoins de la plante concernée. • Pour rempoter : 2 parts de terre, 1/2 part de lombricompost et 1/2 part de sable (pour le drainage). • Pour faire germer les graines : 1 part de lombricompost, 3 parts de support de culture (terre, terreau…).

Guide_lombricompostage_2020

Illustration : Compostage : Court métrage d’ Élise Auffray

media

Bibliographie :

Lombricompost pour tous - Passez au ver pour vos déchets ! - Livres d'occasion Faire Son CompostJe réussis mon compost et lombricompost   

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles choisis
Police + ou -
Aller à la barre d’outils